Issue d’un croisement séculaire dans le Val d’Aoste entre le Cornalin et un cépage inconnu, l’Humagne Rouge est arrivée en Valais par le col du Grand Saint-Bernard.

Bien que son apparition soit relativement récente (fin du XIXe siècle), l’Humagne Rouge est, après le Cornalin, le second grand vin rouge à forte identité valaisanne.

Vigoureuse et de maturité tardive, elle produit des cuvées au caractère bien trempé. Ces dernières séduisent par un profil aromatique agreste (fruits sauvages, sous-bois, écorce, violette) et une bouche souple en attaque, puis ressérée en finale.

Un vrai vin d’amateur, à boire jeune, sur le fruit. Après trois à cinq ans en cave, il s’accorde parfaitement avec le gibier.

Information

Aspect floral (gentiane ou violette), le côté « venaison » est présent, cacao, Suze
Le fruit doit être mûr et le vin sans lourdeur, toujours sec. L’écorce de chêne est caractéristique
Issue d’un croisement séculaire dans le Val d’Aoste entre le Cornalin et un cépage inconnu, l’Humagne Rouge est arrivée en Valais par le col du Grand Saint-Bernard.
14° - 16° C
Chasse fraîche, agneau, pintade au four ou perdreaux à l’embeurrée de choux.