Photo: @Héloïse Maret

Entre les ceps : Marion Granges, la perchée de Beudon

Pionnière de la biodynamie avec son mari, Jacques, Marion Granges cultive des vignes de l’impossible à 890 mètres d’altitude. Il faut être idéaliste, un peu fou ou maso pour se percher là-haut. Rencontre avec une dame pas comme les autres.

Lire l’article en entier sur le Nouvelliste

Partagez ces histoires et rejoignez Swiss Wine Valais Community, le cercle exclusif des amoureux des vins du Valais : ici