Pour paraphraser le cinéaste Georges Cukor évoquant le cinéma, on a envie
de dire d’une année viticole: «c’est comme l’amour: quand c’est bien, c’est
formidable, quand c’est moins bien, c’est pas mal quand même.»

Sauf que 2018 nous a offert des vins qui semblent en équilibre, défiant la
pesanteur, comme un glacier sur une montagne. Tous les plus beaux qualificatifs
se sont présentés en cortège. Ces vins sont de vraies caresses! Que
seule la main de la vigneronne et du vigneron peut apporter, «cette main
dont la valeur est irremplaçable, disait Christian Dior, car elle donne à tout
ce qu’elle crée ce qu’aucune machine ne saurait apporter: la poésie et la vie.»

A vous, chers passionnés, sachez vous perdre entre les Vins du Valais, millésime
2018. Vous vous emmêlerez les sens. Vous écouterez presque leurs
couleurs, vous toucherez les sons environnants, vous goûterez leurs lieux
d’origine, car le mélange est fascinant et envoûtant… Il ne faut pas hésiter
de vivre cette liberté.

Cette liberté ne se demande pas, elle se prend et on ne peut que la savourer.

 

Ferme Asile – Sion

23 Mai 2019

Crédits photos : © Mireille Stegmüller